Après les élections


 

Les élections des conseils centraux de Paris 1 Panthéon Sorbonne se sont déroulées du 5 au 7 avril 2016. Sous le label « Démarche collective pour une université démocratique », nous avons présenté des listes et une plateforme énonçant des principes de gouvernance Ces listes, regroupant des membres de la FERC-CGT, du SNESUP, du SNCS et des non-syndiqués, se sont engagées sans candidat déclaré à la présidence, mais en affirmant que ses élus étaient prêts à assumer des responsabilités. Lors du scrutin au Conseil d’administration, les listes « Partageons les talents », emmenées par Jean-Marc Bonnisseau, vice-président chargé des Relations Internationales dans l’équipe sortante, ont obtenu 44% chez les enseignants-chercheurs (56% en rang A et 36% en rang B), les listes « Audace d’agir », menées par Georges Haddad 21%, la « démarche collective » 20% et les doctorant-e-s mobilisé-e-s 14%. Seules 14 voix séparaient la « Démarche collective » et « Audace d’agir ». « Partageons les talents » a remporté 5 sièges avec les voix obtenues et 4 sièges avec la prime donnée à la liste arrivée en premier, « Audace d’agir » a obtenu 3 sièges, « Démarche collective pour une université démocratique », 3 sièges et les doctorant-e-s mobilisé-e-s, 1 siège.

Observant que 56% des électeurs, chez les enseignants-chercheurs, avaient porté leurs suffrages sur des listes très critiques à l’égard du bilan de l’équipe sortante, la « Démarche collective » a cherché des convergences avec les autres listes d’enseignants-chercheurs, les organisations syndicales du personnel BIATSS et les organisations étudiantes. Nous nous sommes entendus pour proposer des personnalités extérieures impliquées socialement dans l’intégration des plus défavorisés (ligue de l’enseignement, proviseur sensible à l’insertion des jeunes en difficulté, jeune entrepreneur diplômé de Paris 1) qui ont rencontré une majorité lors du Conseil d’administration du 10 mai 2016. Des convergences programmatiques ont par ailleurs été trouvées entre « Audace d’agir » et la « Démarche collective » (fonctionnement collégial, respect des textes et des franchises universitaires, lutte contre la précarité, prise en compte des aspirations des personnels BIATSS et des étudiant-e-s, singulièrement celles des doctorant-e-s mobilisé-e-s depuis plusieurs mois, projet ambitieux pour une université démocratique et au rayonnement international). Une fois désignées ces personnalités extérieures, Georges Haddad a été élu par 19 voix contre 14 pour Jean-Marc Bonnisseau, lors du CA du 17 mai. La « Démarche collective » a donc décidé de participer à la gouvernance de notre université, dans le respect de ses engagements de programme. Elle appelle désormais l’ensemble de la communauté universitaire, au-delà des visions divergentes subsistantes, à travailler ensemble et à se mobiliser pour la réussite de notre projet commun : l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne.