Le 7 avril, nous élisons des conseils, pas un président !

Rédigé par admin - -

Le 7 avril, nous élisons des conseils, pas un président !

Lors des réunions publiques des candidats de la plateforme « Démarche collective pour une université démocratique », certains se sont étonnés de voir ce collectif se présenter aux élections sans candidat à la présidence de Paris 1. Ceci permet de préciser que le 7 avril, ce n’est pas le président de l’Université qui doit être élu, mais trois conseils délibératifs. L’un d’eux, le conseil d’administration, élira ensuite, le 14 mai, un président. Tout enseignant-chercheur de Paris 1 peut d’ailleurs encore déclarer sa candidature à la présidence. Il n’y a pas besoin d’avoir été élu au conseil d’administration pour briguer un mandat de président. De plus, rien ne dit qu’une majorité claire se dégagera des urnes, une liste pouvant gagner dans le collège A et une autre dans le collège B. Enfin, lors de l’élection du président, s’ajouteront aux 16 élus enseignants-chercheurs, 6 élus BIATSS, 6 élus étudiants et 8 personnalités extérieures. C’est donc bien l’élection d’organes de représentation, de délibération et de décision - et non d’un président – qui a lieu, le 7 avril. Nous sommes trop profondément attachés à cette élection de conseils délibératifs pour la transformer en simple élection présidentielle. D’autant plus que cette attitude reviendrait à négliger l’importance du choix que feront les BIATSS et les étudiants.

Dans notre démarche, nous avons élaboré collectivement un projet, porté par des conseillers qui resteront tenus par la fidélité aux principes et aux convictions sur les bases desquelles ils auront été élus et non par la loyauté envers une personne. En effet, si nous participons à des responsabilités, nous rappellerons que nous devons notre élection, non à un présidentiable qui conduit la liste, mais au vote de nos collègues.

C’est donc de manière collective que nous serons amenés à décider d’une telle participation, dans le respect des engagements pris par notre liste :

  • Développement d’une offre pédagogique et d’une politique scientifique qui soient à la fois ambitieuses et respectueuses des personnels et des étudiants, tout en préservant l'unité de l'Université ;
  • Octroi aux personnels des moyens nécessaires à l’accomplissement de leurs différentes missions en défendant réellement la dotation budgétaire allouée à Paris 1 par la tutelle, et en adoptant une politique d’emploi et de formation volontariste au bénéfice des personnels de l’université ;
  • Respect des règles de bonne conduite tout au long de la mandature (assiduité aux conseils ; prise en compte de l'intérêt général et non des intérêts particuliers ou de groupes ; diffusion de l'information sur les décisions et débats au sein des conseils) ;
  • Respect de règles de gouvernance aptes à favoriser les débats et la prise en compte de points de vue différents (ce qui implique, en particulier, que futur conseil d'administration respecte et prépare les dossiers en coordination étroite avec le comité technique et avec le conseil académique) ;
  • Respect des personnels (avec, en particulier, le refus de la modulation des services ; gestion équitable des salaires et des carrières) ;
  • Respect des conditions de travail et des termes des contrats des vacataires et précaires (certains ATER sont par exemples contraints de faire plus d'heures que ne le prévoit leur contrat et qui sont  non payées) et mensualisation des vacataires ;
  • Rétablissement de l’exonération des droits d’inscription pour les doctorants contractuels et les ATER ;
  • Affirmation solennelle de l’attachement aux franchises universitaires, et à l'université comme lieu de débat ce qui entraîne le refus de la fermeture préventive des sites universitaires, en cas de mouvement social des étudiants ou des personnels et le refus de la réquisition de la force publique contre un mouvement étudiant pacifique sur un site universitaire.
     

Nos candidats et nos soutiens sont prêts, si les électeurs nous font confiance, à assumer toutes les responsabilités dans la conduite de l’université.

Les commentaires sont fermés.