Notre démarche

Rédigé par admin - -

Comme vous le savez, 2016 est une année électorale à Paris 1 : les 6, 7 et 8 avril prochains, nous élirons les conseils centraux de notre université, pour une nouvelle mandature de 4 ans.

Le SNESUP et la CGT entendent promouvoir des listes communes et autonomes constituées à travers une démarche collective ouverte aux syndiqués et non-syndiqués.

Notre université vit une crise grave dont les causes sont à la fois externes et internes. Les lois Pécresse et Fioraso ont bouleversé le fonctionnement de nos instances universitaires, leurs responsabilités et leurs compétences. La dénaturation de nos missions fait l'objet d'un diagnostic partagé. À Paris 1, les statuts de la COMUE heSam, rejetés par le Conseil académique ont été adoptés par le Conseil d'administration, sous la pression de la tutelle. L'offre d'enseignement a été durement amputée et des publications de postes ont été à de nombreuses reprises différées depuis 2012.

Chacun a conscience des menaces qui pèsent sur l'indépendance de la recherche, la qualité de nos formations, le caractère national des diplômes. Paris 1 est aujourd'hui un géant ligoté, méprisé par sa tutelle et certains de ses partenaires. La défense de notre université passe par un sursaut démocratique et une conscience aiguë que la crise que nous traversons est politique.

Nous refusons la logique de présidentialisation et souhaitons rassembler notre communauté universitaire autour de quelques principes et enjeux :

  • Défendre un fonctionnement collégial respectueux de la démocratie et des missions de l'enseignement supérieur.
  • Lutter pour une refonte des partenariats institutionnels de Paris 1 plus respectueux de la démocratie universitaire et des différents établissements.
  • Maintenir un lien fort entre la recherche et l'enseignement pour donner aux étudiants la meilleure formation. Veiller à la qualité universitaire des certifications, des diplômes et des doctorats délivrés dans le respect des règles des composantes et des écoles doctorales.
  • Garantir l'égalité entre enseignants-chercheurs et entre BIATSS. S'impliquer pour le développement de l'emploi statutaire.
  • Recentrer les activités des enseignants-chercheurs sur leurs missions fondamentales d'enseignement et de recherche.
  • Promouvoir une pratique de la recherche ambitieuse et réellement autonome, dans le cadre de véritables collaborations et partenariats nationaux et internationaux.
  • Restaurer les grands équilibres garantissant des collaborations scientifiques fructueuses entre établissements franciliens, sans alimenter une logique de pôles d'excellence, délétère pour un accès démocratique à l'université.


Nous faisons le pari qu'une démarche collective, ouverte à tous les acteurs de l'université (BIATSS, étudiants, enseignants-chercheurs et chercheurs) saura aboutir non seulement à un projet mobilisateur pour notre université, mais aussi à des listes de candidat(e)s capables de porter et de mettre en œuvre ce projet dans les nouveaux Conseils.

Impliquons-nous nombreux !

Pour participer dès à présent à la construction du projet, contactez un des signataires.

Vous pouvez aussi proposer une contribution ou nous adresser un message sur la page contact

 

Les commentaires sont fermés.